• Institut WOMEN SAFE

Corps féminin : « je t’aime moi non plus »

Mis à jour : avr. 29

Trop grosse, trop maigre, trop grande, trop petite… Le rapport au corps féminin se nourrit de forces contraires, entre injonctions externes et interdits personnels. Pour Women Safe, l’heure est à l’acceptation et au respect de la diversité des corps.


« La Beauté, c’est la Vérité ; la Vérité, Beauté – Voilà tout. Ce que vous savez sur cette terre et tout ce qu’il faut savoir » (John Keats) Dans une société qui fait de la beauté des corps une injonction, le corps féminin, objectivé et sujet de législations, est particulièrement soumis à cette règle.


La dictature des canons de beauté

Selon une enquête internationale commandée par la marque Dove, parmi les 10-17 ans, une jeune fille sur deux déclare ne pas être à l’aise avec son corps. Pour les Françaises tout âge confondu, la beauté est d’abord une question de confiance en soi. Problématique quand l’image renvoyée par le miroir ne correspond pas à l’idéal de beauté plébiscité par la société. La relation au corps se complique et s’aggrave même, lorsque cet idéal provient d’un réseau social fondé sur l’image entraînant troubles physiques et psychologiques, tels que la dysmorphie aussi appelée dysmorphophobie. Des troubles dont Women Safe fait la prévention dans toutes ses actions.


L’acceptation de soi, une solution libératrice

Sur internet, le mal du body shaming cohabite désormais avec le body positivisme : peu importe sa taille, son poids, sa morphologie, chaque corps est unique et mérite de s’épanouir librement. Les femmes cherchent ainsi à retrouver harmonie entre corps et esprit, et paix intérieure. Toutefois, ce mouvement s’est vu détourné par le marketing pour finalement exclure à nouveau celles dont le corps ne correspondrait pas à la nouvelle définition de la beauté et créer un nouvel impératif : le normal sublimé ou comment le culte de la perfection s’est déplacé même hors des standards. Une violence sexiste qui sévit jusque dans le milieu de la publicité et est combattue par des associations comme Les Lionnes.

Ainsi, Women Safe rappelle l’importance d’une reconnaissance de la beauté multiple et « imparfaite » pour lutter contre le diktat de l’apparence idéale.


Rédaction : Animal Pensant, en partenariat avec Women Safe


©2018 by Women Safe. Proudly created with Wix.com