• Institut WOMEN SAFE

8 mars - Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Mis à jour : mars 10

Rien n’a été donné aux femmes qu’elles n’ont pas réclamé dans la rue. À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars, Women Safe se mobilise aux côtés des femmes du monde entier et appelle les femmes de France à rejoindre le mouvement.



Depuis les journées révolutionnaires du 5 et 6 octobre 1789, communément appelées « la marche des femmes sur Versailles », en France, les femmes ont très tôt battu le pavé pour dénoncer, s’indigner et revendiquer. Elles ont manifesté avec hargne, mais toujours dans l’espoir d’améliorer leurs conditions. Aujourd’hui encore, manifester pour lutter reste essentiel.



Des inégalités persistantes, malgré des avancées sociales significatives


L’égalité femmes-hommes n’est pas encore acquise. Les droits des femmes ne sont pas encore égaux à ceux des hommes. Sur tous les fronts, des injustices persistent. De l’Asie, aux Amériques, passant par l’Europe et l’Afrique, la liste macabre de féminicides qui secouent le monde entier fait état de cette réalité. Le bilan annuel de la France est tout aussi inquiétant en matière de violences sexistes et sexuelles. En 2019, au moins 151 femmes ont été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints selon un décompte publié par l’AFP. Selon un rapport de l’Inspection générale de la justice (IGJ), 80 % des plaintes pour violences conjugales sont classées sans suite en France.


Quant aux inégalités professionnelles, elles sont encore bien présentes. En matière d’égalité salariale, toujours en 2019, le salaire mensuel net moyen des hommes s’élevait à 2 438 euros, contre 1 986 euros pour les femmes selon l’Observatoire des inégalités. À poste égal demeure un écart de 10,5 % entre les deux sexes. Écart qui est une pure discrimination de la part des employeurs.

Toutefois, grâce aux mouvements de revendication tels que #BalanceTonPorc et #NousToutes, qui a rassemblé près de 100 000 personnes à Paris lors de la marche du 25 novembre dernier, des avancées significatives ont été faites. Pour les concrétiser, la lutte dans la rue reste nécessaire.



Le nombre fait la force : de l’importance de la manifestation


Le 8 mars, c’est la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Afin de faire avancer le combat contre les inégalités, la manifestation reste une arme de choix. Une arme qui permet aux femmes de briser le silence de l’omerta en se faisant entendre, de témoigner leur soutien aux victimes des violences, de se rendre visible en s’indignant, de déconstruire les stéréotypes genrés en occupant l’espace public et de chambouler l’ordre patriarcal. Mais aussi, et surtout, de faire pression sur le gouvernement et la société civile pour changer les choses.


Pour toutes ces raisons, il est plus que vital de venir nombreux·ses à la manifestation du 8 mars : la force du nombre participe à donner plus de voix et de puissance à la cause. Ce 8 mars, Women Safe descend une nouvelle fois dans la rue et lance un appel à manifester à toute personne soucieuse de construire un avenir meilleur.



Rédaction : Animal Pensant, en partenariat avec Women Safe

0 vue

©2018 by Women Safe. Proudly created with Wix.com