Sport et reconstruction : Women Safe au Vélo Vert Festival

Parce que le traumatisme advient par l’atteinte aux corps des femmes et des enfants, c’est par le corps que passe la reconstruction. Women Safe est partenaire de la 10édition du Vélo Vert festival : un moment convivial de mieux-être grâce au sport.

Se reconstruire après avoir été victime de violences demande une approche pluridisciplinaire et holistique. C’est cette conviction qui a donné naissance à l’institut Women Safe. Le massage, le théâtre, la kinésithérapie et le sport font partie des parcours de soins tout autant que les plus classiques séances de psychothérapie ou groupes de parole. Se reconstruire, c’est d’abord réconcilier son corps et son esprit.

Se réconcilier avec son corps : une attention que l’on se porte

Le sport constitue à ce titre une ressource pour la reconstruction. Les traumatismes causés par les violences induisent très souvent une dissociation du corps et de l’esprit : les victimes peuvent se sentir déconnectées ou en conflit avec ce qui a été le réceptacle de gestes et de paroles violentes. Une étape importante de la reconstruction consiste donc à se réconcilier avec un corps qui semble étranger.

C’est là que le sport peut intervenir : il est une attention que l’on porte à soi-même. Il est un soin à part entière. Courir, faire du vélo en pleine nature, s’initier à un sport de combat… c’est dire à un corps qui a souffert ou qui souffre qu’on le prend en considération. C’est se sentir mieux dans son corps pour se sentir mieux dans sa tête. C’est respirer à pleins poumons et, à chaque nouvelle respiration, reprendre maîtrise de son corps et de ses émotions.

Un empowerment par le corps

Avec le sport vient en effet une maîtrise de ses membres, de ses gestes, de sa force et de ses émotions. On éprouve ses limites et on se donne la possibilité de les dépasser. Pratique souvent sociale, l’activité physique est en réalité très introspective : la sportive se confronte à elle-même dans le défi physique qu’elle se propose de relever. En cela, le sport permet une prise de pouvoir spectaculaire : cette sensation de contrôle est très bénéfique pour les personnes à qui l’on a nié un choix et une liberté de disposer de son corps. Dans le parcours de reconstruction, le sport redonne confiance et estime de soi à ces personnes.

Respect, bienveillance, échange : les valeurs du sport au service des corps

Lors du Vélo Vert festival, les valeurs positives du sport que sont le partage, le respect et le dépassement de soi sont mises à l’honneur. C’est le premier événement VTT de France à offrir une vraie place aux femmes, dans un univers du cyclisme trop souvent dominé par les hommes. Le cyclisme est alors, pour les femmes victimes, l’occasion de s’affirmer avec force, dans un cadre convivial et bienveillant.

Women Safe reçoit le soutien du Vélo Vert festival depuis 3 ans et l’équipe participe à ses défis sportifs. Fort de ce partenariat, porté par la volonté de sortir des dogmes du cyclisme à dominante masculine et touché par la démarche de Women Safe, le festival souhaite aller plus loin dans son soutien à l’association pour sa 10eédition en 2019. Du 31 mai au 2 juin à Villard-de-Lans, les activités de Women Safe en faveur des femmes et des enfants victimes de violences seront valorisées en marge des épreuves sportives. Un weekend vert d’échanges, de sensibilisation et de reconstruction.

Rédaction : Animal Pensant, en partenariat avec Women Safe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *