Contempler l’art procure de l’apaisement

Des œuvres égayent maintenant les murs de la salle des massages de Women Safe. Pour créer un environnement propice à la réparation et à l’apaisement, deux peintres et leurs élèves ont travaillé pendant des mois sur un thème symbolique : le ciel.

« Nous souhaitions proposer une respiration pour cette salle. Ces toiles sont des fenêtres ouvertes sur le ciel. »

Raphaëlle Moitel, peintre à l’Atelier 43

L’atelier 43 de Saint-Germain-en-Laye soutient depuis plusieurs années l’institut Women Safe en vendant les toiles de ses élèves pour récolter des dons. Mais cette année, ses directrices, les peintres Raphaëlle Moitel et Hélène Legrand, ont décidé d’innover. Leur idée ? Faire don des œuvres elles-mêmes à l’institut, afin de décorer la grande salle des massages, dont les murs blancs manquaient de chaleur.

La quiétude par l’art

L’art-thérapie consiste à créer pour aller mieux. Mais être spectatrice, lectrice ou admiratrice, d’une pièce, d’un livre ou d’une peinture, peut aussi procurer un soutien inestimable sur le chemin de la réparation. Les toiles ont été récemment installées dans la salle des massages, ce lieu symbolique de Women Safe, dédié au lâcher prise, à la réconciliation avec son corps et à la relaxation. Elles participent à l’environnement sécurisant et accueillant qui forme l’identité de l’institut. Les femmes qui reçoivent un soin dans cette salle peuvent désormais contempler le fruit artistique d’un travail collectif conçu spécialement pour elles.

Des fenêtres ouvertes sur l’horizon

Pour assurer que les productions de ses élèves contribuent à l’apaisement des femmes, Raphaëlle Moitel a proposé un sujet unique : le ciel. Elle espère que les femmes en quête de quiétude verront ces toiles comme autant de petites fenêtres ouvertes sur un horizon dégagé.

Rédaction : Animal Pensant, en partenariat avec Women Safe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *