Témoignages de personnes accompagnées par Women Safe

Témoignages de femmes victimes de violences, que Women Safe a accompagnées. Occasion de penser aux 1.000 femmes accompagnées par l'association.

Trois personnes, au prénom changé, que Women Safe a accompagnées, livrent leur ressenti de victimes de violences. Occasion de penser aux 1.000 femmes accompagnées par l’association. Et peut-être à vous, femme, à votre enfant, ou à l’un de vos proches

C’est miraculeux qu’il y ait une permanence tous les jours à l’institut

Stéphanie, victime de violences, témoigne

Stéphanie, victime de violences, témoigne

« Je voulais aussi sincèrement vous remercier pour votre réponse, je suis venue à l’institut et cela m’a énormément aidée. J’ai rencontré une psychologue incroyable, elle a pris le temps de m’écouter plus de deux heures car j’allais vraiment mal et m’a permis de reprendre des forces et du courage pour continuer à avancer. Depuis, j’ai contacté la psy EMDR qu’elle m’avait conseillée, une femme avec qui je me suis tout de suite sentie en confiance et nous avons commencé un travail qui fait déjà du bien à la petite fille meurtrie en moi.

C’est miraculeux qu’il y ait une permanence tous les jours à l’institut, de savoir qu’on peut avoir un rendez-vous sans attendre plusieurs semaines comme dans d’autres centres, qu’on y trouvera des professionnels compétents et bienveillants face à ces traumatismes terribles dont peuvent être victimes les femmes.

Encore aujourd’hui, quand il y a des bas, de savoir que je pourrais retourner à Saint-Germain-en-Laye m’apaise 🙂

Alors sincèrement MERCI de votre temps et de votre dévouement pour cette cause !!! Je parle de l’institut dès que je peux pour que d’autres femmes puissent aussi en bénéficier.  »

Stéphanie

Nommer les choses pour les faire exister, mettre des mots sur les maux pour faire avancer la lutte

Valérie, victime de violences, témoignage

Valérie, victime de violences, témoignage

« Les Violences Faites aux Femmes sont présentes dans le monde entier, touchent tous les milieux sociaux et présentent des caractères divers et variés. Cependant, elles ne sont pas une fatalité. Les efforts faits ici et là-bas, nous permettent d’appréhender le futur positivement. Le printemps arabe et la mobilisation liée aux derniers événements en Inde, nous montrent qu’à partir du moment où un peuple prend en main sa destinée et dit NON à des souffrances ou violences insoutenables, les choses avancent, évoluent. Il en est de même pour les violences faites aux femmes. Les campagnes d’éducation et de sensibilisation portent leurs fruits mais gagneraient en efficacité en étant mieux pensées.

Ici comme là-bas, on admet mal la souffrance d’un proche, d’une connaissance, d’un patient.

Ici comme là-bas, il est important d’éduquer, de sensibiliser, de nommer les choses pour les faire exister, de mettre des mots sur les maux pour faire avancer la lutte.

Ici comme là-bas, l’éducation et la sensibilisation porteront de très beaux fruits  avec une bonne connaissance sociologique des Femmes victimes de violences. »

Valérie

J’ai mis de longues années à sortir de cette honte

Le témoignage de Dominique, femme victime de violences

Le témoignage de Dominique, femme victime de violences

« Face à toutes ces violences et à la nécessité d’agir, quelle est la place du corps médical ? Elle est cruciale, elle est primordiale. Face à la détresse physique et psychologique, les femmes sont hélas encore trop nombreuses à rester dans le silence. J’ai mis de longues années à sortir de cette honte, de mon mal être, à trouver une écoute, premier pas vers les mots. C’est une sage-femme, que je ne remercierai jamais assez qui me permettra de briser ce silence et prendre la bonne direction. C’est un médecin qui me redonnera ma dignité, mon intégrité.

C’est le chemin vers la libération de la parole. Quel que soit le type de violence qu’elle aura subie, une victime a nécessairement besoin de vous. »

Dominique